You are here

Achats responsables

Le Groupe SEB s’est engagé dans une politique d’Achats responsables et a mis en place des dispositifs d’information et de contrôle afin de s’assurer du respect de ses exigences sociales et environnementales par les fournisseurs.


Des règles claires pour une relation durable

Le Groupe SEB attend de ses fournisseurs une relation fondée sur la transparence. Au-delà des exigences de prix, qualité et ponctualité, il les implique dans sa démarche éthique, environnementale et sociale. Le développement durable fait partie intégrante de la Directive achats et des conditions générales d’achat.

Tout nouveau fournisseur panel fait l'objet d'une évaluation préalable qui inclut les aspects sociaux et environnementaux. Les questions environnementales et sociales sont également examinées lors de l'évaluation annuelle des fournisseurs du panel.

 

Une Charte des Achats Responsables

Les achats représentant environ deux tiers de son chiffre d’affaires, le Groupe SEB a une grande responsabilité quant à la réalisation de ses produits dans des conditions éthiques. Il est donc particulièrement vigilant à ce que ses fournisseurs respectent ses engagements éthiques, sociaux et environnementaux. Fin 2011, il a entrepris de rédiger une Charte des Achats responsables regroupant divers documents qui leur étaient jusqu’alors adressés de façon séparée : Code éthique de l’acheteur, principes du Global Compact et du CECED, déclaration environnementale, socio-déclaration...

Ce travail est réalisé en parrallèle de la création d’un Code éthique Groupe. La Charte des Achats responsables découle de ce Code éthique et a pour vocation d’être un cadre de référence commun pour les équipes Achats et les fournisseurs du Groupe SEB. En effet, elle engage les fournisseurs à respecter le droit local du travail, les Droits de l’Homme, ou encore à respecter les réglementations en termes de protection de l’environnement. Elle décrit aussi les exigences sociales et environnementales du Groupe en matière de sous-traitance. Mais la Charte des Achats responsables récapitule également l’ensemble des engagements que prend le Groupe SEB envers eux : transparence, équité, impartialité… Elle a été envoyée aux fournisseurs panel du Groupe dans le monde et diffusée en interne aux acheteurs.

 

Une traçabilité renforcée des substances utilisées

Afin de faciliter la tâche de ses fournisseurs pour garantir le respect des règlementations relatives à la non-utilisation de substances dangereuses, le Groupe SEB a décidé de faire appel à EcoMundo, un cabinet spécialisé dans la conformité réglementaire liée aux substances chimiques. Près de 1 000 fournisseurs du Groupe SEB peuvent déjà accéder à un portail Internet dédié leur permettant de rédiger plus simplement leurs éco-déclarations.

 

Une externalisation des audits sociaux et environnementaux

Depuis 2008, le Groupe a formalisé une procédure de traitement des cas de non-conformité. Pour vérifier les pratiques de ses fournisseurs, le Groupe SEB réalise chaque année des audits sociaux et environnementaux. En cas de manquement grave à la règlementation, il suspend toute nouvelle collaboration et impose au fournisseur d'établir un plan d'actions correctives qui fait l'objet d'un suivi.

Les audits suivent une procédure très formalisée. Lors d’un audit initial approfondi (1 à 3 jours sur place, selon la taille de l’entreprise), l’auditeur passe en revue près de 300 points de contrôle de la grille d’audit WCA (Workplace Condition Assessment). Chaque point est évalué selon une échelle de conformité à quatre niveaux qui va de « zéro tolérance » (ex : travail forcé) à non-conformité mineure en passant par non-conformité majeure et modérée. Le score final, calculé sur une base 100, est classé selon quatre niveaux de performance : performance haute, moyenne, basse et très basse. Le rapport d’audit est communiqué à la Direction Achats du Groupe. Une seule non-conformité relevant de la « zéro tolérance » entraîne le déclenchement des actions suivantes : lettre du Directeur Achats du Groupe exigeant la mise en œuvre d’un plan d’action correctif sous deux semaines, suspension immédiate de toute nouvelle consultation et audit de suivi au bout de 3 mois pour vérifier la régularisation de la situation. Dans le cas contraire, le Groupe arrête la collaboration. Pour un score global inférieur à 50, le responsable régional des Achats adresse une lettre de mise en demeure de correction et s’assure de la régularisation par un audit de suivi au bout de 3 mois.

Le Groupe audite chaque année environ un quart des fournisseurs matières premières/composants et produits finis du panel sur le respect de ses exigences en matière éthique, sociale et environnementale. En 2015, il a réalisé 134 audits initiaux, tous conduits par Intertek. Ils ont concerné des fournisseurs d’Asie, d’Amérique du Sud, d’Europe et de Turquie. Intertek attribue par ailleurs un label Achievement Award (AA) aux fournisseurs totalisant un score global d’au moins 85 et ne présentant aucune non-conformité majeure ou de type « zéro tolérance ». En 2015, 7 fournisseurs du Groupe ont reçu le label AA.