You are here

Nos engagements

Initiatives internes

  • Valeurs du Groupe et Pratiques de Management

    En 2009, le Groupe a reformulé ses valeurs pour que chacun, quel que soit son pays ou sa culture, en ait la même perception : volonté d’entreprendre, passion pour l’innovation, professionnalisme, esprit de groupe, respect de la personne (intégrant la dimension de responsabilité sociale).

    Le Groupe a décliné ces valeurs en Pratiques de Management qui servent de référence commune pour l’évaluation de la performance managériale des collaborateurs. 
     

  • Un Code Ethique mondial

    En 2012, le Groupe SEB a réalisé un Code Ethique mondial. Traduit en une dizaine de langues, il a été diffusé à tous les salariés. Fondé sur les valeurs du Groupe, ce document précise les principales règles de conduite des salariés. Un groupe de travail, composé des représentants des différents métiers et zones géographiques, a participé à son élaboration sous le pilotage de la Direction Développement Durable. Le Code Ethique aborde une vingtaine de thématiques clés, du respect des Droits Humains à la lutte contre la corruption en passant par la non-discrimination, la protection de l’environnement ou la prévention des conflits d’intérêts.

  • Le développement durable au coeur des processus

    Depuis fin 2007, le développement durable est intégré dans les 14 processus fondamentaux du Groupe SEB. L'équipe d'audit interne, dont le responsable fait partie du Comité de Pilotage développement durable, a formalisé une liste de points de vérification basés sur les principes du Global Compact (Pacte Mondial). Elle a également accès aux résultats des audits éthiques, sociaux et environnementaux menés par le cabinet Intertek sur les sites du Groupe SEB. L'ensemble de ces éléments sont systématiquement passés en revue dans les audits. Tout écart relevé donne lieu à un plan d'actions qui fait l'objet d'un suivi.

  • La Charte des Achats responsables

    Les achats représentant environ deux tiers de son chiffre d’affaires, le Groupe est particulièrement vigilant à ce que ses fournisseurs respectent ses engagements en matière éthique, sociale et environnementale. Fin 2011, il a entrepris de rédiger une Charte des Achats responsables regroupant divers documents qui leur étaient jusqu’alors adressés de façon séparée : Code éthique de l’acheteur, principes du Global Compact et du CECED, déclaration environnementale, socio-déclaration.... Depuis 2012, cette Charte est envoyée aux fournisseurs du Groupe dans le monde et diffusée en interne aux acheteurs.

  • Le Système de Management de la Qualité

    Le Groupe SEB a mis au point un Système de Management Qualité (SMQ) qui décrit les dispositions à prendre, à tous les niveaux, pour assurer la qualité des produits vendus et des prestations associées. Le SMQ concerne l’ensemble des activités, processus et sites du Groupe SEB dans le monde. Chaque activité du Groupe, chaque site, chaque fonction, chaque salarié est responsable de la qualité de son travail et du respect des règles contenues dans les documents d’Assurance Qualité. (cf. engagement de la Direction : extrait de la politique groupe).

    Les Revues de Direction, en examinant régulièrement les différents éléments du Système, permettent de vérifier l’efficacité des processus du Groupe et de piloter les actions nécessaires à l’amélioration continue de la Qualité des produits et processus.

Engagements externes

  • Le Pacte Mondial de l'ONU

    global compact

    En 2003, le Groupe a adhéré au Global Compact (Pacte Mondial) de l'ONU, s’engageant ainsi sur 10 points liés aux Droits de l’homme et du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption.

    A l'occasion du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, le Groupe SEB a réaffirmé son engagement vis-à-vis du Pacte Mondial en signant, avec d'autres dirigeants du monde entier, une déclaration parue dans le Financial Times en décembre 2008.

    Enfin, Thierry de La Tour d'Artaise réaffirme annuellement l'engagement du Groupe lors de l'édition de la communication de progrès sur l’avancée de nos actions.

  • Le Code de Conduite du CECED, l’engagement des Constructeurs d’Equipement Domestique

    CECEDEn 2005, le Groupe SEB s’est engagé à respecter les neufs principes du Code de Conduite du CECED, le Comité Européen des Constructeurs d’Equipement Domestique. Là encore, nous rendons compte de nos actions, pour démontrer une politique d’amélioration continue...

     


     

  • La Charte de la Diversité, pour une entreprise ouverte et riche de ses différences

    charte de la diversitéLa recherche de la diversité est au cœur de notre politique de management. Nous savons qu’elle est source de richesse et de créativité au sein de l’entreprise. C’est pourquoi, en 2005, le Groupe SEB a signé la Charte de la diversité et ouvert ainsi notre entreprise à chacun, quelle que soit sa différence.

  • La directive RoHS et la réglementation REACH

    Pour garantir la santé des consommateurs mais aussi celle des employés et le respect de l’environnement, il est nécessaire de supprimer certaines substances nocives des produits électroménagers. La directive européenne RoHS 2, applicable au 1er juillet 2006, a listé un certain nombre de matières dangereuses pour en limiter l’utilisation par les constructeurs industriels du secteur.

    Par anticipation, le Groupe SEB a mis au point depuis 2003 sa propre liste, qui comporte les éléments de la directive RoHS et la complète par d’autres. Aujourd’hui 100 % des produits du Groupe SEB concernés par cette directive la respectent.

    Depuis fin 2008, le Groupe SEB a également intégré à sa démarche les nouvelles dispositions européennes de REACH, sur les substances extrêmement préoccupantes.

  • Grenelle 2 et GRI, une loi française, une pratique internationale

    Depuis 2002, en conformité avec la loi de 2001 sur les Nouvelles Régulations Economiques (NRE), le Groupe SEB s’attache à rendre compte de sa performance en matière sociale, environnementale et sociétale dans son rapport annuel. Il applique également la loi du 12 Juillet 2010, dite Grenelle 2, qui prévoit dans son article 225 le principe d'un reporting des informations de développement durable au sein du rapport de gestion. Ces informations sont publiées dans le Document de Référence et rapport financier du Groupe et sont vérifiées par un tiers indépendant, qui, depuis 2011, délivre un rapport d’assurance modérée.

    Le Groupe va au-delà de cette exigence légale en renseignant d’autres indicateurs, qui répondent aux recommandations de la Global Initiative Reporting (GRI). Un vrai travail de conformité a été engagé sur cet aspect. Chaque année, le Groupe intègre de nouveaux indicateurs de la GRI afin de se rapprocher le plus possible de ce référentiel qui constitue un standard international en matière de reporting extra-financier.