You are here

Ventes et résultats du 1er semestre 2018 : "Poursuite d’une bonne dynamique - Objectif de ventes revu à la hausse "

Date de publication : 25/07/2018 06:30
Document : Télécharger le document
  • Ventes : 3 025 M€, + 2,9 % et + 7,4 % à tcpc*
  • Résultat Opérationnel d’Activité
    208 M€, - 2,8 %
    224 M€ à tcpc*, - 2,9 % avant impacts non récurrents 2017 du PPA**
  • Résultat net : 91 M€, + 9,5 %
  • Dette financière nette : 2 015 M€.
  • Génération de trésorerie d’exploitation : 62 M€

 

* tcpc : taux de change et périmètre constants
** Purchase Price Allocation (allocation du prix d’acquisition) de WMF : réévaluation des stocks, carnet de commandes

 

Déclaration de T. de La Tour d’Artaise, Président-Directeur Général du Groupe SEB :

« Le Groupe SEB a réalisé un 1er semestre de bonne qualité, sur un historique élevé. Sur ces 6 premiers mois, notre croissance organique est restée dynamique, le Résultat Opérationnel d’Activité a très bien résisté dans un environnement matières et devises plus tendu qu’anticipé et le Résultat net est en progression de près de 10 %.

L’activité Grand Public a été très tonique, tirée par la Chine et la zone EMEA. Le développement rapide de l’activité Professionnelle se confirme grâce au gain d’importants contrats.

Les mois qui viennent devraient voir la poursuite de la dynamique de croissance du Groupe. Les perspectives sont porteuses dans nombre de nos grands marchés et nous avons mis en œuvre des plans d’action vigoureux pour en tirer le meilleur parti, à travers l’accroissement des moyens marketing et la constitution de stocks. Dans ces circonstances, le Groupe revoit à la hausse son objectif de croissance organique des ventes pour 2018, qui devrait excéder 7 %. En outre, sur la base du niveau actuel des parités monétaires, plus défavorable qu’anticipé, il confirme son objectif de progression du Résultat Opérationnel d’Activité de plus de 5 % sur le ROPA 2017 avant impacts non récurrents de l’allocation du prix d’acquisition de WMF. Enfin, il confirme la poursuite de son désendettement pour ramener le ratio dette nette / EBITDA ajusté en-dessous de 2 à fin 2018. »