Aller au contenu principal

Éco production

optimisation énergétique

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à notre production, nous avons mis en place un système mondial de management de l’environnement dès 2003. Notre démarche a porté ses fruits avec la certification progressive de 94% de nos sites selon la norme ISO 14001.

CHINE

L’énergie constitue aussi l’une des « briques » du projet Usine du Futur lancé en 2016 par le Groupe SEB. Un groupe de travail transversal, explore la mise en œuvre de solutions énergétiques neutres ou positives dans un double objectif économique et écologique. Des expérimentations de production d’énergie verte sont en cours : des panneaux solaires seront installés au 1er semestre 2018 sur le Campus SEB à Ecully et d’autres projets sont à l’étude, notamment en Amérique du Sud.


Plusieurs sites se distinguent par une démarche dynamique et volontariste sur le management de l’énergie, en particulier Erbarch (Allemagne), Rumilly et Tournus (France). Une démarche qui leur a permis d’obtenir en 2016 la certification ISO 50001, portant sur le système de management de l’énergie. Les quatre sites de WMF en Allemagne sont également certifiés ISO 50001. Toujours en matière d’énergie, le site Supor de Yuhuan (Chine) conduit depuis 2012 un plan d’action volontariste qui lui a permis de diminuer de 35 % sa consommation par unité produite entre 2013 et 2017.

 

Dans un objectif de diffusion des bonnes pratiques, chaque site industriel et logistique est invité à présenter chaque année au moins un projet « éco‑innovant » permettant de réduire son impact environnemental. 43 projets ont été recensés fin 2017, issus de 27 sites et entités (60 % d’entre eux ont trait à l’énergie). Un projet a été jugé particulièrement remarquable pour son caractère à la fois innovant et reproductible, son bénéfice social et environnemental significatif et la rapidité de son retour sur investissement. Le site d’Is-sur-Tille (France) est le premier du Groupe à avoir installé un système de climatisation à base d’énergie solaire pour un atelier d’assemblage où la température était très élevée l’été. Cette initiative permet d’améliorer les conditions de travail au moyen d’une solution neutre en termes d’émission carbone.